Au Royaume de Thomas

Autour de la scène Loto-Québec, le public était regroupé massivement ce soir pour assister à l'un des derniers concerts du festival d'été de Québec, à savoir Thomas Fersen.
Le magicien des mots étant un habitué de Québec, l'accueil des québécois était très chaleureux.En costume noir et chemise blanche tel un Roi devant sa cour, Thomas Fersen s'installe au Piano sans dire un mot. Bien qu'il joue jusqu'au bout des doigts un personnage, des critiques sur ce "manque" de communication ont été émises après le concert.
De sa voix de fumeur reconnaissable entre mille autres, il nous conte ces histoires rocambolesques et souvent drôles.

Thomas Fersen - Festival d'été de Québec 2011

Puis il brandit son ukulélé favori pour entonner "La Chauve Souris". Au son un peu tzigane avec le mélange de cordes et d'accordéon, la Place d'Youville prend des allures de fête de village!
Des chansons de toute sa discographie s'enchainent telles que "Les Loups Garous", "Punaise", "L'enfant sorcière",...
Lorsque le musicien interprète au piano "Brouillard" avec sa violoniste gothique , on se croirait dans le salon du chateau de sa Majesté!
Constamment l'artiste se met en scène, prend la pose et fait des grimaces (sourires?!) pour mieux illustrer ces propos.

A ce moment là seulement il adresse au public une interrogation énigmatique qui n'a fait rire que moi je pense:
"Vous connaissez la Bretagne?"
En riant il se met à chanter "Parfois au clair de lune", qu'il accompagne de quelques notes à la flute.
Revient la question étrange à Québec:
"Vous connaissez la Bretagne?"
Là on comprend mieux car sur "Saint Jean du Doigt" l'ambiance est aux musiques populaires comme dans les fest noz bretons.

Thomas Fersen - Festival d'été de Québec 2011
Sur le morceau "Mathieu" il regarde malicieusement la foule qui s'amuse à terminer toutes ses phrases.
Avec un son plus feutré il imite le squelette macabre de "J'suis mort". Sur les paroles de cette chanson "c'est moi qui fait crier les femmes" les québécoises répondent en criant pendant plusieurs minutes!
Et le chanteur se moque "Je crois que les francaises crient plus fort que ça". Mr.Fersen aime bien faire le malin.
Le public tape des mains sur "Monsieur est un assassin", jubile pour "Zaza" et bluffe le chanteur lors de "Diane de Poitiers" en chantant un couplet entier a capella.
"Je suis déjà venu dans la région, je vais pas pouvoir tenir ce baratin ce soir."
Par la suite le ton devient plus rock et Thomas fait son charmeur.

La météo fait alors des siennes et la pluie tombe à grosses gouttes, mais peut importe il suffit de mettre un k-way.
"On se croirait en Bretagne", là ça me fait toujours plaisir mais les festivaliers ont du penser que c'était une obsession!

Thomas Fersen - Festival d'été de Québec 2011
Au rappel il livre  "les malheurs du lion" que les fans connaissent par coeur, et Thomas Fersen fait semblant de se vexer:
"Vous connaissez la fin alors Salut..."
Là son imagination débordante le rattrape et il nous compare à des enfants:
"Dites Papa pour voir" : PAAAAPAAAAAA et le question-réponse avec la foule s'exécute plusieurs fois.
"Ca fait 18 ans que je viens au Québec , c'est peut être possible. Les policiers ils nous prennent pour une secte!".
Effectivement à ce stade le Roi nous avait assujettis!

Pour clore en beauté le spectacle et le festival, Thomas Fersen fit taire le public:
"Vous permettez que j'essaye une dernière chose ce soir?"
Il hurla alors avec subtilité "Testicules" dans son micro.

Nous étions au Pavillon des Fous ce soir à Québec!

Publié par Lucile Dijoud  lundi 18 juillet 2011
Commentaires
palmita 19 juillet 2011
merci, merci ;o)

Derniers commentaires



Catégories