La St-Pat un 11 juillet : Dropkick Murphys sur les plaines d'Abraham

 

Dropkick Murphys - Festival d'été de Québec 2011

 

Par Marie-Eve

 

Le groupe n'est pas originaire d'Irlande, mais c'est tout comme! Avec leur musique punk celtique, Dropkick Murphys, dont l'origine du nom reste nébuleuse, a assuré une première partie décapante comme nul autre au festival jusqu'à maintenant! Violent et pesant : j'en aurais pris pour 3h heures encore!

Même eux n'arrivent pas à s'entendre sur la provenance du nom «Dropkick Murphys». Mais la théorie officielle serait que le nom provient d'un centre de désintoxication crade des bas-fonds de Boston. Je comprend l'analogie! Pas que je les traite de drogués, nononon (voyons, pas comme le bassiste de Coheed and Cambria, qui s'est fait prendre avant-hier pour vol à main armé dans une pharmacie!), mais le groupe a une énergie de quasi débile léger! Dans le bon sens du terme, bien sûr, parce quand on fait de la musique celtique il faut bien avoir l'esprit de fête qui vient avec! Ajoutons la cornemuse, le piano, le banjo, la flûte, les guitares et le drum, qui se marient parfaitement, arrosé d'un vocal hardcore qui tranche tout ça... On obtient un mélange bien consistant!

Aujourd'hui, pour reprendre les célèbres mots de notre premier-ministre, nous étions «tous un peu Irlandais»! J'aurais aimé que le festival pousse le concept jusqu'à nous offrir de la bière verte! :) Quoi qu'il en soit, la folie s'est emparée des plaines malgré l'orage qui venait de nous tomber dessus. Et quand je dis «folie», j'exagère à peine... Petit bémol de la soirée, comme Dropkick attirait un public «légèrement plus vieux», les jeunes qui attendaient devant les grilles pour Simple Plan depuis tôt ce matin se sont fait donner toute une volée (slams et compression) à l'avant de la scène, tellement le public de Dropkick était en feu... Des incidents déplorables, mais surtout tristes pour celles qui ont perdu leur place devant après 8 ou 9h d'attente sous la pluie à l'entrée des plaines, car elles s'étaient fait sortir par la sécurité devant la scène... Heureusement, rien de grave! 

Overall, sinon, dans mon coin c'était parfait! J'étais sur la droite de la scène, on était très à l'aise. Mes amis on véritablement apprécié Dropkick. Ce sera un autre achat pour moi, après la discographie de Bleeker Ridge et de Cage The Elephant, je me dois d'acheter tous les Dropkick Murphys. Non mais c'est qu'il va me coûter cher, ce festival! :)

Non je ne vais pas parler de le chandail Bruins de Boston, leur drum Bruins de Boston, leur sourire Bruins de Boston et de Patrice Bergeron sur la scène avec eux... Oups, c'est fait! :) Mais je vais vous dire par contre, qu'ils m'ont remplie de bonheur en jouant de T.N.T de AC/DC en finale! Ils ont un CD de covers, par hasard?


Dropkick Murphys - Festival d'été de Québec 2011

Dropkick Murphys - Festival d'été de Québec 2011
Album photo complet ici!

La foule présente pour la première partie celtique a donné un bon coup de fouet sur les plaines, pour ensuite se dissiper (en masse!) et laisser place au public deYellowcard et Simple Plan. Sweet 16.

C'est marrant parce que j'avais 16 ans quand j'écoutais Yellowcard. Les jeunes de 16 ans aujourd'hui écoutent Simple Plan. On était gâtés là! Même si plusieurs ont trouvé qu'ils étaient «redondants», moi j'estime qu'ils ont fait un bon come back, à la «hauteur» de ce que je m'attendais de leur part (à moins que ces gens là n'étaient pas au courant que Yellowcard existait avant Simple Plan...:))! Ils sont passés de leurs plus vieux succès tels que Only One et Ocean Avenue, jusqu'à leurs nouveautés comme Hang You Up , de leur dernier opus sorti en mars 2011. Ils ont même demandé à la foule :«If you don't know the song, just do like if you did!». De toute façon, quand un groupe s'adresse à la foule en anglais, si la phrase ne contient pas un «Merci» ou un «bonjour» ou un «Québec», il n'y a pas de réactions... #FAIL.

Moi je suis bien contente que Yellowcard se soit remis ensemble après 2 ans de rupture. Recollé les pots cassés, ça peut être payant! Surtout s'ils réussissent à reconquérir l'auditoire de Simple Plan, ils vont s'assurer un public, tel que moi, pour encore au moins 10 ans! Seule note négative : back vocals complètement à côté de la plaque et son du violon inégal! Mais ça sonnait ce que c'était sensé sonner (mon expression fétiche) !


Yellowcard - Festival d'été de Québec 2011

Yellowcard - Festival d'été de Québec 2011Album photo complet ici!

Et le clou de la soirée, pour ceux qui sont restés! Toujours aussi généreux, les gars de Simple Plan se sont pointés sur scène avec toute leur bonne humeur habituelle. J'ai été frappée par leur setup de scène, c'était la première fois que je les voyais avec les projections et tout et tout. En fait, j'avais déjà vu Simple Plan à la Fête du Canada sur les plaines en 2008 (avec Malajube, qui était trop défoncé pour faire de la musique ce jour là!) et déjà j'avais beaucoup apprécié! Précisons que je ne suis vraiment pas une «fan» de Simple Plan, je ne possède aucun de leur album, mais je connais toutes leurs chansons par coeur à force de les entendre partout! Vous aussi, allez, avouez! Je reconnais aussi l'ambition et la persévérance de ces gars-là, c'est tout à leur honneur!

Simple Plan - Festival d'été de Québec 2011
Simple Plan - Festival d'été de Québec 2011

Album photo complet ici!

Évidemment, tout le monde s'en doutait : Marie-Mai s'est pointée pour chanter Jet Lag (j'aurais aimé vous mettre une photo de ça, mais il aurait fallu que ce soit pendant les 3 premières chansons. C'est comme ça que ça fonctionne pour les médias, c'est le type de restriction traditionnelle pour un groupe. :) ) . Pas de surprise ici, mais beaucoup de cris de joie et même de larmes dans la foule! C'est beau à voir, les jeunes qui vivent leurs expériences de concert... À ce sujet, j'ai une petite anecdote cocasse: les photographes vont toujours prendre des photos des gens qui sont devant les grilles. À la vue d'un objectif, les jeunes se déchaînent. Lire la suite sous la photo...

Foule - Plaines d'Abraham - Festival d'été de Québec 2011

J'ai entendu, ce soir, une jeune fille interpeller un photographe qui posait non loin de là : «Aille, vient me poser , je suis belle et je veux être dans le journal!». Alors c'est donc pour ça que vous attendez 24h à l'avance pour les shows? Pour avoir votre face dans le journal? Tttttssssss :D

Je termine l'écriture de ce billet en même temps que la chanson Fallen Leaves de Billy Talent, qui joue dans mes oreilles présentement... Vous vous rappelez le show de l'été passé, au lendemain de BEP, quand Ben (le chanteur de BT) a fredonné tout haut : «I got a feeling, that tonight's gonna be a BETTER night!» ? Ben c'est ça. Pierre aussi en a fait un bout, mais sans gag... :)

En finissant, pour faire une histoire courte, j'ai parlé à plusieurs festivaliers près de la grille et j'ai été étonnée d'apprendre que pour la zone avant-scène certaines jeunes demoiselles avaient fait la file depuis MIDI. Comme quoi ça s'annonce compétitif pour Metallica...!

Plus de gens qu'hier sur les plaines, mais moins que demain? Quelle foule va attirer Marie-Mai et Yelle? À voir! Et non, n'espérez pas voir Simple Plan faire Jet Lag demain avec Marie-Mai, ils sont partis pour Buffalo!

Voici l'infographie. J'avais Dropkick Murphys à mon itinéraire, alors c'est d'eux qu'elle traite!

Infographie Dropkick Murphys - La Musicographe - Festival d'été de Québec 2011

(En passant, je dis que le site est à 100% seulement quand les autorités ont décidé de le fermer et de diriger les gens à la zone écran. J'estime la capacité seulement pour l'avant-scène.)

 

Publié par La Musicographe  mardi 12 juillet 2011
Commentaires
Marie-Eve - La Musicographe 13 juillet 2011
@Culturils Ha? Quelle opinion? :)

Culturils 13 juillet 2011
Je conserve mon opinion.

Marie-Eve - La Musicographe 12 juillet 2011
Merci beaucoup les gars! @Hugues, plutôt d'accord avec toi!!

Culturils (François) 12 juillet 2011
Moi je conseille très fortement The Warriors Code, qui transpose toute l'image et la fougue irlandaise du band.

Hugues 12 juillet 2011
Merci Marie-Ève pour cet autre beau compte-rendu de la merveilleuse soirée de lundi.

Pour ma part, les trois groupes ont livré une bonne performance et il y avait beaucoup d'intensité dans la foule à l'avant-scène, particulièrement pour Dropkick Murphys, qui attiré les vieux punk-rockers, et Yellowcard, qui a su faire un merveilleux pont entre le style des Dropkick et celui de Simple Plan de façon à rallier bien des gens.

Personnellement, j'ajouterais tout de même deux bémols :

1) Simple Plan parle trop entre et même pendant leurs chansons selon moi et selon plusieurs personnes à qui j'ai parlé aujourd'hui. Cela ne date pas d'hier, ils ont toujours été très volubiles. Ils ont tellement de bons hits qu'ils devraient les enchaîner pour faire monter l'intensité, à l'image des Dropkick Murphys, au lieu de continuellement interagir avec la foule.

2) Certains agents de sécurité n'ont vraiment pas bien fait leur travail durant Yellowcard, alors qu'un jeune homme faisant du "bodysurfing" est tombé au centre du "mosh pit". Je suis personnellement intervenu en constatant que le jeune homme était inconscient, sans fracture ouverte, puis j'ai communiqué avec l'agent le plus près qui a demandé à ce la foule transporte le jeune homme inconscient de l'autre côté de la barrière. Je ne suis pas médecin, mais je crois que c'est dangereux de déplacer quelqu'un inconscient qui a subit un choc à la tête de peur qu'il ait une fracture à la colonne vertébrale. Quoiqu'il en soit, j'ai donc décidé d'ouvrir le chemin dans la foule pour que l'agent constate l'état du jeune homme et intervienne enfin pour le transporter en civière avec un collier cervical. Pour avoir vu un agent se faire mettre "ko" par un individu dans la foule dans un spectacle métal au festival Envol et Macadam l'automne dernier, je peux comprendre la réticence des agents à intervenir, mais on s'entend que la foule de Yellowcard n'était pas très menaçante. En somme, je propose que le FEQ forme davantage ses agents pour l'octroi de premiers soins, prévoit des plans de match qui permettront d'intervenir plus rapidement (les agents se demandaient par où sortir la civière) et place, comme j'ai vu au Download Festival en Angleterre en juin dernier, deux agents sur la scène pour identifier les situations de gens en détresse dans la foule.

Malgré ces deux bémols, ce fut une très agréable soirée qui restera gravée dans notre mémoire longtemps!

ps Pour la discographie des Dropkick, je te recommande d'abord l'achat du récent Live on Landsdowne qui est très très bon.

Derniers commentaires



Catégories